Voeux du Maire 2015

Discours des vœux du 23 janvier 2015

Après avoir salué les personnes présentes, Mme le Maire s’adresse aux personnes présentes.

« Pour la 7ème année consécutive je suis entourée par les membres du conseil municipal d’enfants. Je souhaite la bienvenue aux nouveaux élus, je les félicite pour le contenu de leur engagement et j’admire ceux qui ont pris courageusement la parole. Comme l’an dernier, ils se sont proposés, pour aider à servir le cocktail qui va suivre. Vous pourrez pendant celui-ci regarder le film qu’ils ont réalisé sur « le sexisme » et qu’ils ont eu l’occasion de présenter, samedi dernier, comme ils l’ont dit, à leurs homologues de Longjumeau, Epinay et Villemoisson. Les échos que j’ai eus de cette journée sont tous très positifs. Je remercie aussi les référents qui œuvrent à leur côté tout au long de l’année Nicolas Culot et Julien Durand. Je vous demande de les applaudir.

Chers collègues et chers amis

Formuler des vœux en ce début d’année est bien difficile dans le contexte national. Les attentats qui nous contraignent à certaines mesures de sécurité nous ont bien sûr tous bouleversé, mais la marche Républicaine de Paris a permis aux français de se retrouver, de chanter ensemble la marseillaise, de faire abstraction de leur appartenance religieuse, de leur querelle politique et de rappeler le rôle important que jouent les forces de l’ordre. C’est un message d’espoir qui nous remplit de fierté et de fraternité. Au-delà de tous les débats en cours, le plus important à mes yeux pour reconquérir l’unité nationale est celui de l’éducation des enfants et des jeunes. Nous devons tous nous impliquer, parents, éducation nationale, personnel communal et élus pour cela.

Plus près de nous, je souhaite saluer le travail au quotidien du personnel du commissariat de Sainte Geneviève des Bois. Je vous demande de les applaudir.

Cette année auront lieu les élections départementales les 22 et 29 mars et un certain nombre d’entre nous comme je le disais précédemment ne pourront s’exprimer sur les sujets liés au conseil général. L’ancienne institutrice que je fus, en profite pour vous faire un petit cours d’instruction civique. Nous appartenons encore jusqu’à la fin du mois de mars au canton de Longjumeau, constitué des communes de Longjumeau, Epinay sur Orge Villemoisson et Villiers. Pour les élections prochaines, notre nouveau canton sera constitué toujours des communes de Villiers et Villemoisson mais nous quitterons Epinay et Longjumeau pour nous regrouper avec les communes de Morsang et Sainte Geneviève dans le canton de Sainte Geneviève des Bois. Nous n’élirons plus un conseiller général et son suppléant mais un « binôme » dont chacun des membres aura un remplaçant.

Mais les vœux sont l’occasion de faire le point sur nos actions de l’année écoulée et de parler des futures réalisations pour 2015 à Villiers. Mais rassurez-vous je ne parlerai que des faits marquants.

Que pouvons-nous retenir de cette année 2014 pour Villiers et que ferons-nous en 2015 ?

L’année 2014 nous a réuni plusieurs fois pour des inaugurations, celle de l’école Brossolette, de la médiathèque Jacques Prévert et de la salle de danse Edgar Degas. L’année 2015 commence avec celle de l’école Malraux. Un petit rappel :

  • Les travaux de l’école Brossolette ont consisté en un agrandissement pour accueillir les nouveaux petits villiérains mais aussi un rajeunissement de cette école vieille de 73 ans. Nous en avons profité pour reconstruire une salle de motricité dont les enfants étaient privés depuis 9 ans.
  • Quant à la médiathèque, elle a triplé de volume et semble très appréciée par la population villiéraine, longipontaine, et génovéfaine puisque depuis le 8 juillet elle compte 20% de nouveaux lecteurs. Tu as raison Olivier pour ça nous sommes un quartier de Sainte Geneviève !!!. J’en profiterai
    - Pour remercier la communauté d’agglomération pour son financement (c’est la seule que je puisse remercier, les autres financeurs étant en campagne électorale),
    - pour féliciter l’architecte Fabrice Morandi et les entreprises (ECB, Charpentier…).

    - Pour conclure, je tiens à mentionner que c’est grâce à la réalisation de la médiathèque que nous avons pu aménager la salle Edgar Degas tant appréciée des danseuses.
  • Ce soir nous profitons des vœux pour inaugurer l’agrandissement de l’école Malraux et sa mise aux normes. Mme Macquigneau dont le mari avait initié la construction de ce groupe scolaire ne doit plus reconnaître l’école.
  • Comme pour l’école maternelle, les travaux ont permis de réaménager les locaux
    - en installant au premier étage à la place de l’ancienne cantine les salles d’activités et d’informatique ainsi que la BCD,

    - en posant un ascenseur et un monte personne ainsi qu’une rampe d’accès afin de rendre l’école accessible à tous les élèves

    - en créant ce nouveau self dans lequel nous faisons exceptionnellement les vœux cette année. Saviez-vous qu’avant l’ouverture de l’école Malraux pour la rentrée de septembre 1976, la cantine de l’unique école de Villiers étant trop petite, les enfants déjeunaient au Chiquito (pour ceux qui ne connaisse pas Villiers, le Chiquito est un café restaurant de la rue Pasteur). Comme j’ai remercié Fabrice Morandi pour la médiathèque, je remercierai ici l’architecte Marc Nicolas et les principales entreprises Sylvametal et TPE qui ont réalisé aussi bien les travaux de l’école Brossolette que ceux de Malraux. Merci également aux enseignants et au personnel communal qui ont travaillé pendant 18 mois dans des conditions difficiles. Ils devraient d’ici 3 semaines environ pouvoir profiter de la totalité des locaux et des espaces extérieurs si Orange veut bien nous installer la ligne téléphonique que nous attendons. Nous pouvons maintenant nous réjouir d’offrir aux jeunes villiérains un cadre accueillant et agréable pour évoluer dans leurs apprentissages, et aux enseignants et personnel communal un lieu de travail fonctionnel. Je sais que le personnel des offices apprécie l’insonorisation de ce self. J’ai d’ailleurs été ravie de constater samedi dernier que les enfants pendant leur repas étaient distraits par les écureuils qui batifolent dans les arbres du plateau d’évolution.
  • Pour continuer avec les travaux, rappelons ici que ceux de la résidence de la Seigneurie, réalisés par l’entreprise GTM sont terminés. Avec 172 logements réhabilités et la construction des 26 logements neufs, nous avons là une belle réalisation de l’architecte Philippe Muller qui a rajeuni tout un quartier de Villiers. Je suis heureuse que les locataires puissent profiter de meilleures conditions de vie, même si tous les problèmes de chauffage ne sont pas encore réglés.
  • Cette année 26 logements sociaux ont été attribués et 13 autres doivent l’être d’ici l’été au Clos de la Vigne.
  • Nous aurons donc ainsi livré 145 logements sociaux depuis moins de 3 ans ajoutés à la transformation des 172 logements de la Seigneurie, cela nous a permis de rattraper notre retard en un mandat et de ne plus payer la pénalité SRU, faisant de Villiers un modèle à suivre en matière d’intégration très réussie de logements sociaux dans un village résidentiel.
  • Un autre point qui je sais vous intéresse particulièrement, c’est le projet de la maison médicale en centre ville. Je suis en mesure de vous confirmer que la création de cette maison médicale est en bonne voie puisque Tradi-art, le promoteur, a signé un compromis de vente avec le propriétaire de la maison laissée à l’abandon devant la mairie mais aussi avec les vendeurs de la propriété voisine permettant ainsi de créer un grand espace. La maison médicale sera située au rez-de-chaussée d’un petit immeuble comportant une vingtaine de logements. En attendant et afin de permettre au Dr Robert d’exercer dans de bonnes conditions, la mairie a libéré les locaux au-dessus du CCAS la faisant ainsi bénéficier d’un local où elle pourra exercer pleinement son activité je crois à partir de lundi, et où elle va être rejointe par une ostéopathe.
  • Comme vous le savez nous avons mis en place les nouveaux rythmes scolaires depuis la rentrée de septembre, il faut bien l’avouer un peu contraint et forcé. Nous n’avons pas voulu en accord avec les enseignants et les fédérations de parents d’élèves nous lancer dans l’organisation des Nouvelles Activités Périscolaires alors que l’école était encore en travaux.

Cependant nous sommes bien conscients du peu d’intérêt de ces temps récréatifs uniquement dédiés à de la garderie et à des pointages permanents. A l’écoute des remarques justifiées des animateurs, nous réfléchissons actuellement avec les fédérations de parents d’élèves et les agents communaux, auxquels nous associerons d’autres personnes (associations et enseignants) à réorganiser ces temps qui nous sont imposés.

Mais nous le ferons dans la limite de ce que le budget de la commune pourra supporter, car vous avez dû le lire dans la presse, l’Etat se désengage et nous verse de moins en moins de dotations, une perte de près de 80 000 € pour 2015 à laquelle s’ajoutent les baisses déjà connues des subventions de la région et du département. Celui-ci ne nous verse plus depuis l’an dernier une subvention de 80 000 €, et malheureusement ces baisses vont se poursuivre dans les années à venir. On ne peut pas imposer des compétences supplémentaires aux communes, les fustiger en disant qu’elle dilapide l’argent public tout en les privant de moyens.

Face à ces restrictions, j’ai donc demandé aux services municipaux de chercher des économies à hauteur de 10 %. La mise en pratique est déjà aujourd’hui une réalité, puisque nous n’avons pas acheté de fleurs pour cette soirée de vœux, mais avons utilisé celles de la mairie. Et nous avons regroupé la cérémonie des vœux avec l’inauguration de l’école Malraux. Toujours dans le but de faire des économies, nous travaillons à une réorganisation des services afin de répartir équitablement le personnel, de manière à diminuer la masse salariale sans avoir à nous séparer de personnel.

  • Pour finir, je tiens à évoquer un sujet d’importance : le regroupement des agglomérations projeté par l’état, qui voulait nous marier de force afin de créer une agglomération de 533 000 habitants. Les élus de la communauté d’agglomération s’y sont tous opposés et vous aussi chères villiéraines et villiérains vous avez manifesté votre refus puisque la pétition a recueilli 20 000 signatures et nous vous en remercions. Mais nous n’étions pas les seuls puisque 78% des agglomérations ou communes d’Ile de France ont voté contre ce schéma et ce pourcentage est encore plus fort en Essonne puisque ce sont près de 82% qui s’y sont opposés. C’est la preuve que vous appréciez le travail de notre agglomération de proximité. Merci aux services de l’agglomération. Comme je le disais précédemment, c’est grâce à elle que nous bénéficions d’une médiathèque digne de ce nom, c’est aussi grâce à elle que nous pourrons dès l’été prochain bénéficier d’un internet qui ne soit plus ce qu’il est à l’heure actuelle. « La vitesse de la lumière va remplacer celle de l’escargot ». Vous avez pu constater un retard dans le planning, mais ce retard devrait nous permettre de bénéficier d’une offre quadruple play (téléphonie fixe et mobile, internet et télévision) avec l’arrivée d’un opérateur connu sur notre réseau public. Les entreprises peuvent être dès maintenant raccordées à la fibre, c’est déjà le cas de Clin’alliance dont le directeur semble très satisfait. Mais pour la fibre, Monsieur le président, les choses s’inversent puisque c’est vous qui devenez un quartier de Villiers, car le point de mutualisation installé sur notre commune va alimenter tout le bas de la vôtre !!!!
  • Concernant le projet d’aménagement de la coulée verte, nous travaillons avec les services de l’agglomération pour une réalisation de qualité. Nous avons organisé une réunion d’échanges avec ces services et les habitants limitrophes de celle-ci et le CAUE. Suite à cette réunion de concertation, le cahier des charges est en cours de rédaction.
  • Il nous reste à relancer la réalisation de la zone d’activité de la Pointe à l’abbé, véritable entrée de ville dont le projet demande une attention particulière.

Je terminerai en félicitant et remerciant le personnel municipal. En particulier les services techniques qui ont été beaucoup sollicités pour les aménagements d’école alors que l’année 2014 a été une année noire pour eux en raison des nombreuses maladies ou accidents graves dont certains ont été victimes. Malgré cela ils ont fait face. Merci aux animateurs, aux ATSEM et aux personnels de service qui ont su s’adapter aux nouveaux rythmes scolaires. Merci au personnel administratif qui travaille avec application sans relâche. Je sais que chacun d’eux a à cœur de vous offrir un service public de qualité et qu’ils participent avec notre nouvelle DGS à la modernisation et à l’optimisation de l’administration communale.

Merci à ceux élus, employés communaux qui ont participé à l’organisation de cette cérémonie. Cette année, on ne leur a pas facilité la tâche en organisant les vœux ici. Les élèves ont quitté le self aujourd’hui à 14 h et pour que tout soit en place pour le déjeuner de lundi du personnel viendra demain pour faire le ménage. Merci aussi aux agents de la communauté d’agglomération pour leurs actions au quotidien au service des Villiérains. Je remercie les élus (anciens et nouveaux) pour leur implication dans la vie municipale ainsi que leurs conjoints et enfants qui doivent subir leurs absences. Merci à vous aussi chères villiéraines et villiérains qui nous avez renouvelé votre confiance. Nous ferons en sorte de ne pas vous décevoir.

Enfin, je profite de l’occasion pour remercier l’ensemble des associations dont les bénévoles se démènent tout au long de l’année pour animer notre commune, sans oublier entraîneurs, animateurs et supporters dont l’engagement donnent une image dynamique et performante de Villiers.

Je vous souhaite à vous tous et à vos familles une bonne année 2015 pleine de joie de bonheur et de santé, que celle-ci se poursuive mieux qu’elle n’a commencé.

maj le 27/1/15 - ng

Mairie de Villiers-sur-Orge, 6 rue Jean Jaurès, 91700 VILLIERS-SUR-ORGE